Des séances de sport régulièrement, un sommeil reposant et une alimentation équilibrée sont extrêmement importants pour avoir une bonne santé.

Toutefois il est aussi essentiel d’écouter les alertes qu’émet votre corps. Il est important alors de se reposer pour éviter tout problème de santé.

Personne d’autre ne connaît votre corps mieux que vous même. Si vous constatez une anomalie, n’hésitez pas à aller voir un médecin.

C’est l’histoire de la jeune Ashton Powell, une adolescente qui a vécu une expérience inoubliable.

Ashton Powell, d’Ayr, en Australie, était une adolescente pleine de vie ; une étudiante classique qui était particulièrement dynamique.

Mais quand la jeune fille est tombée malade, les pensaient à une simple grippe, mais ses symptômes se sont fortement aggravés et ils ont d’abord pensé à un cancer.

A la suite d’un long et touchant récit personnel, mis en ligne dans le quotidien australien Townsville Bulletin, la brave jeune fille décrit le moment où ses soupçons se sont révélés exacts et où sa vie a entièrement changé une semaine seulement après ses 14 ans.

Elle aborde un long combat, des traitements inssuportables, des risques de mort subite, de son enfance perdue et de la perte de ses amis.

Shutterstock

C’était quelques jours avant ses 14 ans et Ashton qu’elle est tombée malade. Sa mère la conduite chez le docteur quasiment chaque jour et on lui a annoncé que les symptômes étaient à ceux de la grippe.

Mais Ashton savait au plus profond d’elle même que c’était plus grave. Son frère Dylan, qui était dans la classe supérieure à l’école, l’a accusée de mentir sur sa maladie. Cette dernière déclare tout de même : « Quelques jours plus tard, j’ai commencé à avoir des bleus sur les jambes. Pendant une seconde, une pensée terrible m’a traversé l’esprit. J’ai regardé maman et j’ai dit : « Ai-je un cancer ? » Je pouvais voir l’inquiétude se répandre sur son visage. Puis elle a commencé à dire qu’il n’y avait aucune chance que j’aie un cancer. Le lendemain, nous sommes allés voir mon médecin, le Dr Aung. On lui en a parlé, puis maman m’a demandé si je pouvais faire un test sanguin. Il a accepté, » confie-t-elle au Townsville Bulletin.

Shutterstock

Le lendemain, Ashton a fait une prise de sang et quelques heures plus tard, on leur a dit d’aller directement à l’hôpital local. Une semaine après son 14e anniversaire, Ashton et sa famille ont appris la terrible nouvelle.

« Comme nous étions dans le service d’urgence pédiatrique, un médecin est venu nous expliquer des choses dont je ne parviens même pas à me souvenir et c’est là qu’elle nous a dit que j’avais la leucémie. Après que le médecin nous l’a dit, maman a commencé à pleurer, papa était en état de choc et j’étais paralysée et sans voix, » a indiqué Ashton.

Le lendemain, elle a été conduite par avion à Brisbane et a été hospitalisée durant un an. Ashton était proche de la mort à de multiples reprises. Mais fort heureusement, après deux ans et demi, elle a finalement terminé sa chimiothérapie. Elle n’oubliera jamais les personnes qui l’ont entourée.

« À la fin, j’ai botté les fesses au cancer et je n’aurais pas pu le faire sans ma mère, mon frère et aussi les amis de mon frère, Mitch, Beau et Charlie. Ces trois garçons et mon frère m’ont aidé à rire à nouveau. Ils ne le savent peut-être pas, mais ils m’ont aidé à prendre plaisir à rester en vie, » a-t-elle écrit.

Shutterstock

Elle a ensuite repris une scolarité normale, mais elle faisait un blocage et avait des difficultés à se faire des amis. Il faut toujours être attentif aux signes que vous envoie votre corps.

Des saignements inhabituels ou des ecchymoses sont un symptôme de leucémie, d’après la Clinique Mayo.

 

Merci de partager l’histoire émouvante d’Ashton avec vos amis sur Facebook pour faire passer le message important : nous devons tous écouter notre corps. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici