Anne Sinclair, discussion régulière avec DSK, son lourd secret sur TF1

L’ex-épouse de Dominique Strauss-Kahn a accordé un entretien à Sept à Huit diffusé ce week-end sur TF1 dans le cadre de la promotion de son livre.

Dans l’émission de TF1, l’ancienne journaliste est revenue sur sa relation avec l’ancien patron du Fonds Monétaire International, mais aussi sur l’issue de cette union, jalonnée de scandales. «J’ai été très aidée par l’amour de mes enfants, de mes petits-enfants », a répondu Anne Sinclair à la question de savoir comment elle a vécu la fin de sa relation avec DSK.

Elle affirme être restée en contact avec les enfants de Dominique Strauss-Kahn. Ce dernier, elle l’a revu lors du mariage de l’un d’eux. «C’était douloureux pour ma famille et pour moi, comme vous l’imaginez. C’était violent», confiait-elle il y a quelques années dans l’émission Sunday Morning diffusée sur CBS, au sujet des paparazzi postés en permanence devant sa résidence à New-York.

«Mais je dois avouer qu’aux États-Unis, quand la justice se trompe, elle le reconnaît facilement et très rapidement, le procureur a dit qu’il n’y avait pas d’affaire», indiquait-elle. L’ancienne journaliste a affirmé il y a quelques jours dans les colonnes de Paris Match ne pas avoir été au courant des agissements de son mari jusqu’au scandale du Sofitel. Et plus tard du Carlton Hôtel.

« «Je voudrais que les gens me croient, aussi fou que cela puisse paraître, et malgré tout ce qu’on a raconté sur moi, je ne savais rien… vraiment rien», plaide-t-elle. Et concernant les soirées échangistes, Anne Sinclair affirme : «Tout cela m’est étranger, comme ces liaisons que j’ai découvertes après », en même temps que sa vie bascule.

« Le monde entier nous épiait, moi qui devait me cacher sous une couverture sur la banquette arrière d’une voiture pour aller voir ma petite-fille qui venait de naître. Tout cela était fou», témoigne-t-elle. Et si elle n’a pas quitté Dominique Strauss-Kahn tout de suite, c’est parce que, déclare-t-elle, «on ne laisse pas tomber un homme qui est à terre ».

Anne Sinclair qui sort ses mémoires, Passé composé, le 2 juin affirme que «contrairement à ce qu’on a dit, je n’avais pas envie d’aller à l’Elysée, lui non plus n’avait pas très envie d’ailleurs. C’était un enchaînement de circonstances…». Aujourd’hui, elle déclare demeurer «de gauche ». «Moi je crois encore en la justice sociale, je suis contre la suppression de l’ISF sur le capital financier et je ne crois pas une seconde à la théorie de ruissellement », affirme l’ancienne animatrice de 7 sur 7.

Written by Marion Dupond

Bernard Tapie confronté à la mort, son avocat brise le silence

Jean Dujardin humilié durant son enfance, il livre un lourd secret !