Camilla Parker-Bowles se fait du souci pour Charles, au fond du trou depuis le décès de son père

La duchesse de Cornouilles se ferait du souci pour son époux qui peinerait à se remettre de la mort de son père.

L’héritier à la couronne d’Angleterre n’a pas retrouvé le juste équilibre depuis le décès du prince Philip, son père, rapporte le magazine Ici Paris. «Depuis la mort de son père, il ne serait plus que l’ombre de lui-même, au point de ne plus vouloir voir personne », soutient la publication. Ce qui remplirait d’inquiétude son épouse, Camilla Parker-Bowles qui a l’impression que son époux porte «le poids du monde sur les épaules ».

Une version qui aurait été confortée par un proche de la couronne. « Charles a besoin de temps pour réfléchir et envisager l’avenir de la famille royale », a affirmé ce dernier. Durant les funérailles du prince Philip, le prince Charles s’est entretenu avec ses deux fils et Kate Middleton concernant l’avenir de la monarchie. «Le nombre de membres actifs de la famille royale mais aussi leurs rôles pourraient évoluer», précise le magazine.

Les derniers mois n’ont pas été de tout repos pour la famille royale. Au décès du prince Philip, ont précédé les accusations des Sussex à l’encontre de la famille royale. Et le retour précipité en Californie du prince Harry, seulement trois jours après les funérailles, n’a rien arrangé. D’après Express, une publication britannique, le prince Charles aurait été affecté et irrité par l’attitude de son deuxième fils.

Le père et le fils n’auront pas eu l’opportunité de se parler, n’ayant échangé que brièvement lors de ce bref retour sur Londres. Mais, soutient le magazine, le mari de Meghan Markle regretterait lui-même le fossé qui s’est creusé entre sa famille et lui, encore plus depuis les révélations du couple lors de l’interview avec Oprah Winfrey.

Duncan Larcombe, auteur de livre Prince Harry :The Inside Story, s’est penché après l’interview choc de Meghan Markle le 7 mars dernier, sur le tempérament impulsif du fils cadet du prince Charles. Dans la version anglaise du magazine Closer, l’auteur affirme : « Il a le sang chaud il agit sous le coup de ses émotions (…) Je pense que quelque chose de similaire s’est passé avec l’interview avec Oprah. Harry était clairement blessé et en colère à propos de la manière dont la famille royale avait traité Meghan et a utilisé cette interview pour l’exprimer »

« Mais après coup, quand il est rentré en Angleterre je n’ai aucun doute sur le fait qu’il s’est senti embarrassé, plein de regrets et mal. Il doit désormais faire face aux conséquences. Je suis convaincu qu’il regrette cette interview et peut-être même qu’il regrette d’avoir quitté la famille royale», a soutenu Duncan Larcombe.

Written by user

Kim Kardashian accro à Booba, une vérité surprenante …

Nagui, piston sur France 2, cette demande ahurissante à Faustine Bollaert