Charlène de Monaco, le cliché stupéfiant en Afrique, Albert est dépité !

Certaines photos prises par l’épouse du prince Albert II de Monaco lors de son séjour en Afrique du Sud aurait choqué plus d’un.

Le magazine Ici Paris en effet évoque le choc concernant l’un des clichés pris par Charlène de Monaco durant son voyage en Afrique du Sud, sa terre natale. «Elle n’a jamais été une princesse comme les autres. Mais cette fois, certains trouvent qu’elle va trop loin», note d’ailleurs la publication dans sa parution du 26 mai, indiquant que le souverain de Monaco aurait « tenté de la dissuader ».

Et l’image qui aurait tant choqué est celle où on la découvre à côté d’un rhinocéros gravement blessé, sa corne ôtée. Sachant que cette partie de l’animal peut-être revendue à un prix exorbitant sur les marchés noirs. «La corne de rhinocéros se revendrait sur les marchés parallèles à plusieurs dizaines de milliers d’euros, soit plus que le kilo d’or », renseigne la publication.

Ici Paris s’interroge alors au sujet de l’ancienne championne de natation. «La ligne de provocation est-elle franchie », questionne le magazine. «Très attachée à la cause environnementale et animale, la princesse ne pouvait rester insensible plus longtemps à cette situation dramatique », commente ensuite la publication.

.

Charlène de Monaco qui s’est rendue courant mai en Afrique du Sud y a rejoint une équipe qui lutte contre le braconnage des rhinocéros. Les membres de cette équipe écornent ces animaux dans leur milieu de vie naturel, de la manière la plus convenable possible et en toute sécurité. Un moyen qui permet d’épargner la vie de.ces animaux qui sont régulièrement attaqués par les braconniers.

En Afrique du Sud, un rhinocéros en moyenne est tué toutes les 22 heures pour sa corne, indiquait la Fondation Princesse Charlène pour l’Afrique du Sud le 20 mai dernier.  D’autres photos de la princesse lors de son séjour en Afrique du Sud dans le cadre de son engagement pour la conservation de la faune sauvage ont été révélées sur les réseaux sociaux.

Dans l’une d’entre elles, on la découvre debout, vêtue d’une combinaison kaki, encadrée de quatre hommes portant des tenues de camouflage et armés de fusil. «Ce fût un plaisir absolu de soutenir la South Anti Poaching unit (l’unité sud-africaine de lutte contre le braconnage, NDLR). Mes sincères remerciements pour la sécurité de notre faune sauvage et de nos rhinocéros. Avec tout mon amour et mon respect », a écrit la princesse en légende de cette photo.

Written by Marion Dupond

Paul Belmondo – son épouse Luana «touchée par le cancer »

Ophélie Winter au bord du gouffre, elle brise le silence chez Laurent Ruquier