Jean Dujardin humilié durant son enfance, il livre un lourd secret !

Lors d’une Masterclass à Lausanne à laquelle il assistait, Jean Dujardin a fait quelques confidences sur son enfance.

L’acteur a évoqué une enfance difficile lors de la Masterclass organisée par l’Ecole d’art de Lausanne en Suisse, et qui a été diffusée sur YouTube. Il a donné quelques éléments de sa jeunesse marquée par des humiliations et une scolarité compliquée. Il y a quelques années déjà, le comédien évoquait dans les colonnes du magazine Paris Match ses problèmes à l’école.

«Je ne travaillais pas. Je m’ennuyais. Je ne comprenais pas qu’on puisse éduquer les enfants comme les clones. J’étais différents, plus lent. Il me fallait davantage de temps, je ne parvenais pas à me caler sur leur rythme. Le retard s’est accumulé de manière rédhibitoire », expliquait-il. Alors, pour prévenir une telle situation avec ses propres enfants, l’acteur oscarisé a pris le temps de bien expliquer à ses enfants que l’école est essentielle.

«J’ai dit très tôt à mes gamins de bosser pour ne pas avoir les mêmes problèmes que moi. Mes parents m’ont transmis des valeurs comme la stabilité, la distance vis-à-vis des choses. L’amour et l’éducation qu’ils m’ont donnés me constituent aussi», affirme Jean Dujardin. Seulement, il n’y a pas eu que ces problèmes à l’école. L’acteur a eu aussi son lot d’humiliations pendant son enfance.

«Je suis un ancien cancre, ou plutôt un vrai angoissé. Quand j’étais à  l’école, on me disait toujours que j’étais un bon à rien. Soit tu le crois et tu coules, soit tu te bats et tu t’en sors», a-t-il affirmé durant la Masterclass. «J’ai vécu une réelle solitude. J’ai aussi vécu l’humiliation … On la retrouve dans Brice de Nice », a poursuivi l’acteur, expliquant que ce rôle, un jeune homme qui travaille à se faire aimer des autres, découle de sa propre histoire.

«Si le personnage passe sa vie à faire des casses, à humilier les autres, c’est parce qu’il est un grand enfant malheureux. C’est aussi pour exposer la cruauté que j’ai vécue à l’école. Brice est d’ailleurs une personne en circuit fermé : il cherche une vague là où il n’y en a pas », a expliqué Jean Dujardin qui envisage  de réaliser un film qui racontera son enfance, les années avant l’adolescence.

«Ça racontera quelque chose de moi, ma petite enfance sans doute, quand j’étais en CM2. Je l’ai abordée avec Brice, mais pas frontalement », dit-il. «C’est très dur, l’humiliation, c’est un truc qui me rend fou. Voir quelqu’un se faire humilier peut me rendre dingue. C’est quelque chose que j’ai transpiré très fort. Et remplacer les pleurs par le rire, c’est une arme magnifique. C’est d’ailleurs ce qui m’a sauvé en cours. J’étais nul, mais j’imitais bien le prof ».

Written by Marion Dupond

Anne Sinclair, discussion régulière avec DSK, son lourd secret sur TF1

Paul Belmondo – son épouse Luana «touchée par le cancer »