Notre vie a bien changé depuis un an. En effet, il y a fort à parier que personne ne s’imaginer l’année 2020 être aussi catastrophique une et changer autant nos habitudes que ce qu’il s’est passé vraiment. 

La faute à ce petit virus venu de Chine qui a complètement semé la pagaille dans notre vie de tous les jours en menaçant de surcharger les hôpitaux et de faire un véritable ravage sur son passage. 

Dans ces conditions, il est donc bien difficile de positiver et de voir le futur avec le sourire. D’ailleurs, l’état de santé mental des Français s’est grandement dégradé depuis l’arrivée de ce Coronavirus dans le pays. 

Dès lors, on est tenté de se dire que les naissances ont elles aussi dû baisser. On s’imagine assez mal des parents se dire que c’est le bon moment pour avoir des enfants. Mais il y en a pour qui c’est le cas comme Lorie Pester !

Lorie Pester écarte cette situation pour le moment

En effet la chanteuse qui a  connu le succès en France dans le début des années 2000 avec des tubes tous plus entraînant les uns que les autres a décidé d’avoir une enfant malgré tout ce qui nous entourait. 

Gardons espoir dans la vie, elle a accouché de la petite Nina il y a quelques mois de cela. Son  premier enfant lui a apporté énormément de bonheur et Lorie Pester ne le cache pas, c’est une mère heureuse. 

Elle qui a lâché sa carrière de chanteuse alors qu’elle était au sommet de la vague pour poursuivre son rêve de devenir actrice a attendu ce trouver la bonne personne pour avoir ce premier enfant. 

Mais aujourd’hui, elle ne regrette rien, à tel point que l’on pourrait se demander si Lorie pester n’aurait pas des envies de remettre le couvert pour offrir un petit frère ou une petite sœur a Nina. 

On n’est apparemment pas les seuls à y penser puisque c’est la question que lui a posée Nikos Aliagas il y a quelques jours quand il l’a reçu sur son plateau et qu’elle a commencé à parler de Nina. 

Mais apparemment, être mère, bien que cela plaise énormément à Lorie Pester, c’est aussi beaucoup de boulot et elle a totalement exclu le fait de remettre le couvert, du moins dans un futur proche.