Un professeur caillassé et insulté par les élèves pour une simple note !

Malheureusement, en lisant les faits divers ces derniers temps, on se rend compte que la société est devenue très agressive. Ceux qui osent dire le fonds de leur pensée, en paie le prix fort. Il suffit d’ouvrir les journaux, pour se rendre compte qu’on vit une drôle de période, qui laisse présager un avenir sombre. Il faut dire que depuis l’arrivée de la crise sanitaire, les personnes sont à cran. En effet, l’épidémie du coronavirus, a eu de lourdes répercussions sur le moral des personnes, qui vivent de plus en lus mal ces périodes de restrictions et le manque de liberté flagrant.

Hélas, certaines professions en paie le prix fort. Alors que jusque là certaines profession pouvait affirmer être épargner par le lot de violences présent au quotidien, aujourd’hui être professeur ou enseignant est devenu un métier à risque. Rappelez-vous, il y a quelques mois, quand le professeur d’histoire-géographie, Samuel Paty a été décapité, alors qu’il sortait du collègue après avoir publié des caricatures d’un prophète. Cette affaire avoir suscité l’indignation générale et les hommages sur la toile avait été très nombreux.

D’ailleurs, le président de la république, Emmanuel Macron avait décidé de lui rendre un hommage national, afin de soutenir les enseignants qui sont souvent confrontés à des violences verbales et physiques au quotidien. Aujourd’hui, c’est une autre affaire qui fait la Une de l’actualité et qui s’est propagée sur la toile comme une traînée de poudres. Autant vous dire que les commentaires des internautes ne se sont pas fait attendre.

Le lycée la Martinière-Duchère de Lyon (Rhône) a été au centre d’une surprenante scène. En effet, certains élèves ont décidé de se révolter contre leur professeur. Malheureusement plutôt que de privilégier la communication, le groupe d’élèves a décidé d’user d’actes de violences, qui auraient pu être dramatiques. Selon plusieurs médias, quelques élèves ont refusé catégoriquement que leur enseignant leur lance une évaluation. Ils ont alors décidé de l’insulter et à lui jeter des cailloux, il y a quelques jours.

“Les faits se sont produits en fin d’après-midi, ce mardi 26 janvier, au lycée la Martinière-Duchère, dans le 9e arrondissement de Lyon (Rhône), rapporte Actu.fr. Des élèves d’une classe de terminale STMG s’en sont pris à leur professeur parce qu’il avait décidé de leur soumettre une évaluation”, a rapporté un confrère, qui souligne que le professeur a frôlé la catastrophe. L’enseignant reste très marqué par cet évènement, qui aurait pu être tragique.

Durant le cours, l’enseignant en question a été insulté par un groupe d’élèves « en langue étrangère », a confié un collègue qui se trouvait non loin de cet incident. Puis un élève a décidé de lui jeter des cailloux. Le professeur, qui a malgré tout effectué son cours jusqu’à la fin, a décidé de porter plainte ce jeudi 28 janvier. Une situation qui a beaucoup choqué les autres enseignants, qui déplorent depuis quelques temps une violence très présente dans l’établissement.

Les autres enseignants du lycée ont décidé de ne pas rester inactif et ils ont protesté face à cet incident. « Cela nous semblait important de mener une action commune et de resserrer les équipes », a annoncé une collègue du professeur agressé lors d’une interview accordée à nos confrères d’Actu.fr. Avant de poursuivre : « C’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, ça fait depuis le début d’année qu’on souffre d’un climat délétère. »

Les professeurs et les élèves ont accepté d’échanger sur le climat tendu, qui régnait dans les classes depuis quelques temps déjà. « Jusqu’à présent, les problématiques du quartier ne rentraient pas au sein du lycée, maintenant si », a confié un enseignant du lycée. Avant de poursuivre : « C’est devenu une poudrière. ». Il déplore de nombreuses dégradations subies « au sein même de l’établissement ». Plusieurs situations ont choqué ce professeur, comme notamment « des extincteurs vidés, de la colle dans les serrures [et] des pétards claqués ».

Avant de poursuivre : « On en a assez du mépris, assez de travailler dans ces conditions ». Cet enseignant désirait plus que tout « être entendue par sa hiérarchie », bien qu’il ait « peu d’espoir » que la situation change. Des appels de détresse qui semblent être tombés dans l’oreille d’un sourd. Les professeurs ont l’impression de ne pas être soutenus par leur hiérarchies et semblent de plus en plus démunis par les situations de violences qui se succèdent.

Un groupe sur les réseaux sociaux a également vu le jour par certains élèves afin de pointer du doigt les violences subies au sein de lycée. En revanche, beaucoup d’élèves ont peur des représailles qui pourraient en découler. Malheureusement, ils ont bien raison puisque le soir même « il y avait un groupe qui attendait avec des battes de base-ball », non loin de l’établissement, selon plusieurs sources concordantes. L’élève qui a lancé les cailloux sera présenté au conseil de discipline de l’établissement dans les prochains jours.

Written by user

Anne-Sophie Lapix sous le choc, attaquée en plein jour

Un jeune handicapé humilié, violenté et tondu, ses agresseurs publient la vidéo sur les réseaux sociaux